Le conseiller bancaire en agence devient payant chez BNP Paribas


Révolution en cours dans votre agence BNP Paribas avec le conseiller bancaire attitré qui devient payant... Bienvenue (ou pas) dans la banque d'un monde qui change !

Par Arnaud TEMPLIER - 30 janvier 2020

Le 19 janvier dernier, la BNP Paribas aurait annoncé devant les représentants du personnel que le nombre de conseillers bancaires particuliers allait être réduit de 5 % d’ici la fin 2022 et que cela s’accompagnerait d’une réorganisation de leur activité. Ainsi il y aura désormais deux types de conseillers pour les particuliers :
- le conseiller de proximité, plutôt généraliste, et
- le conseiller attitré, dit « affinité », formés pour accompagner les clients dans la gestion de leur épargne, dans l'organisation d'une transmission ou dans un projet immobilier.

Pour accéder au second, une cotisation de l’ordre de 12 € par mois sera nécessaire, soit 144 € par an, ce qui n’est pas négligeable quand on sait qu’un client de banque de détail en France rapporte en moyenne 450 € par an de revenus (source : étude Deloitte). Si vous ne souhaitez pas recourir à ce « service », aucun problème puisque vous aurez toujours un conseiller de proximité pour vous accompagner, même si ce ne sera pas forcément toujours le même.

Faut-il voir dans ce changement le moyen pour la banque d’augmenter la rentabilité de sa banque de détail, touchée par la politique de taux durablement bas de la Banque centrale européenne (BCE), qui a réduit nettement ses marges d’intérêt sur les crédits accordés ?

Évidemment car, après avoir multiplié les plans de réduction de coûts, les banques essaient de revoir leur tarification à la hausse pour maintenir leurs revenus et, après la mise en place de frais de tenue de compte ou la tarification de retraits dans les distributeurs des concurrents jusqu’alors gratuit, on assiste à la mise en place de services supplémentaires payants comme le virement immédiat et maintenant le conseil spécialisé avec un conseiller attitré pour l’ensemble de la clientèle des particuliers.

Comme un pied de nez à cette nouvelle organisation, la dernière publicité du CIC qui passe en boucle dans tous les médias depuis un mois pour annoncer que « ...votre conseiller dédié commence par vous écouter ».

Publicité Le Chien par CIC - Bilan relationnel CIC, pour bien vous répondre, votre conseiller dédier commence par vous écouter

Un service « gratuit », ou plutôt non facturé directement, mais jusqu’à quand ?

Car oui, ce qu’il faut surtout voir dans cette nouvelle organisation de la BNP Paribas, c’est la reconnaissance par les établissements financiers de l’importance du conseil en gestion de patrimoine.

En effet, si cette nouvelle façon de faire de la banque qui était en test depuis juin 2019 dans une trentaine d’agences en France est aujourd’hui adoptée, c’est selon Thierry Laborde, directeur général adjoint de BNP Paribas, interrogé sur le sujet sur France Inter, le 21 novembre 2020, car « les clients adhèrent ». « Un conseiller payant, c’est surtout un conseiller mieux formé, plus compétent (…). Bien sûr, les gens sont prêts à payer pour voir leur conseiller bancaire. ».

Par cette initiative, la banque reconnaît donc et valorise l’importance du conseil patrimonial apporté à tous car oui, un patrimoine, ce n’est pas forcément un capital que vous avez ou dont vous héritez, c’est également ce que vous pouvez construire dans la durée si vous êtes bien accompagnés, c’est à dire que le professionnel qui vous conseille est tout à la fois : bien formé, bien informé et indépendant.

=> Bien formé car construire, développer, utiliser et transmettre un patrimoine ne s’improvise pas. Cela nécessite des compétences financières, juridiques et fiscales qu’il faut sans cesse mettre à jour.

=> Bien informé car la concurrence et les innovations font évoluer l’offre de services et tendent à l'améliorer et/ou en réduire les coûts.

=> Indépendant car il faut apporter aux clients un conseil pertinent et proposer l’ensemble des solutions disponibles sur le marché.

Gageons du sérieux et de la bienveillance du chargé de clientèle de votre agence.

Néanmoins, que votre conseiller soit attitré ou non, cela ne diversifiera pas son offre qui comprend notamment les crédits immobilier BNP Paribas, l’assurance emprunteur, l’assurance-vie et la prévoyance BNP Paribas Cardif, les produits financiers BNP Paribas Asset Management, les biens immobiliers BNP Paribas Real Estate...) pas plus que cela ne changera la politique commerciale mise en place par l’établissement bancaire comme des promotions, conditionnées ou pas, sur certains supports, des packages de services dont certains sont inutiles…

Bref, pour avoir un conseil avisé et surtout indépendant, mieux vaut vous adresser à des conseillers en gestion de patrimoine enregistrés dans une association représentative comme la CNCGP (Chambre Nationale des Conseils en Gestion de Patrimoine)... d'autant que le coût n’en sera pas forcément plus élevé !


Retour Demande de renseignements S'abonner